UASG ATHLETISME

UASG ATHLETISME

Le semi de rambouillet 2009 de Matthieu Aubin comme si vous y étiez

Dimanche 8 mars se déroulait l'incontournable semi marathon de Rambouillet!
 
Et hop c'est parti pour le résumé de course!
 
On se lève le matin pour voir que le temps est gris mais se maintient. Sandie et moi partons en tuture pour rejoindre Rambouillet. Nous nous garons sur le parking du magasin Carrefour puis allons récupérer nos dossards. Houlàlà ya du vent et fais pas chaud... On arrive au gymnase : et ben dis donc quel monde! Les inscriptions ont été limitées cette année à 2200 participants.
Je vais voir la petite dame des dossards 1400-1600 : nous récupérons tout le package avec Sandie
... oh qu'est ce qu'on est gâtés! Alors on a :
_ une puce électronique (ça a l'avantage de ne pas gratter...)
_ des épingles à nourrice
_ un dossard (avec une belle pub mizuno dessus... super c'est assorti à mes godasses!) qui est en papier et me donne quelques doutes sur sa solidité
_ un t-shirt en coton (moche et gris... au moins il était assorti à la météo)
_ et... une housse à chaussures! Super, je n'avais pas pu aller au cross de l'UASG de l'an dernier et avoir une petite housse à chaussures! Et puis Philippe (Jouel) qui parade tous les midis avec sa magnifique housse me donnait envie. Finalement, l'ayant testé hier, je peux vous dire qu'elle est un peu trop petite (il faut mettre les shoes l'une sur l'autre pour réussir à la refermer).
_ un petit gateau Ovomaltine "à consommer avant la faim". "Tiens, mais Sandie, tu n'en as pas eu?". "Si, si, scroumch... scroumch... mais je... scroumch...scroumch l'ai déjà...scroumch... hips!... manché...scroumch...car c'était marqué...scroumch...scroumch... de le mancher.... scroumch avant d'avoir... glups... faim. Comme j'ai pas ... encore faim... je le manche...scroumch! C'est chuper bon!"
On retourne à la voiture. On se change. Un t shirt manche longue chacun, le maillot UASG, en bas un les guiboles découvertes... et là surprise Sandie enfile son coupe vent! Puis un sac poubelle! "Qu'est ce que tu fais?". "Ben il pleut!". "As tu vu ce qu'a dit Gilles? de ne pas trop se couvrir même s'il pleut!". "Ben ouais mais lui en 1h20, il n'a pas le temps d'avoir froid!". Je laisse tomber, mais je peux dire qu'elle avait fière allure avec son coupe vent, son sac poubelle et son camelbak par dessus tout ça!
 
J'essaie d'appeler à nouveau Tierry pour la troisème fois mais il ne répond pas. Thierry (Bouvier) est un nouveau dans la section et Brigitte m'avait chargé de lui remettre l'équipement UASG car Thierry était aussi inscrit à ce semi. Je décide donc de laisser tomber.
 
On va sur la ligne de départ. Il s'est arrêté de pleuvoir. Il fait bon. Je regarde les sas de départ. Je me mets dans les moins de 1h50... et là je vois un maillot UASG! Je vais lui parler : c'est Hervé (Lascombes), on discute un peu ensemble. Et là ya un gars qui m'apostrophe! C'est Thierry! Il avait oublié son portable au boulot, c'est pour ça qu'il ne répondait pas. On décide de s'attendre après la course pour faire l'échange d'équipement.
 
On attend donc le départ : je retire mon sac "cinq à sec", Sandie son sac poubelle "spécial Gros travaux et expert dans le bâtiment" : elle a toujours son coupe vent... et là sur un coup de tête elle décide de le ranger dans son camelbak (enfin...). "C'est malin! Tu vas te coltiner à porter ton coupe vent toute la course!".
 
Pouf! C'est le starter! On attend un peu puis on y va. Tiens pas de tapis de chronométrage au départ! Tant pis, il faudra se contenter du temps officiel et pour avoir son temps réel regarder sur le cardio.
 On commence par une longue descente jusque dans Rambouillet. Il y a pas mal de monde quand même, mais rien à voir avec la cohue de Paris. Déjà le deuxième kilo, nous sommes dans la rue piétonne, je préfère courir sur le trottoir qui parait glissant plutôt que sur les pavés. Tiens, yen a un qui se débarrasse de son sac poubelle de protection, il le jette dans une poubelle. Il fait demi tour... qu'est ce qu'il fout? Il le retire de la poubelle et le met dans celle d'à côté! Il avait oublié le tri sélectif et a donc mis dans la bonne poubelle!
Merde ça remonte et on passe devant le parc du chateau. Là on sort de Rambouillet et on emprunte une route avec une côte assez impressionnante, pentue et longue. On rentre dans la forêt et on emprunte les pistes forestières qui sont tout de même bitumées. Le problème est qu'elles sont étroites et que ça frotte un peu.
On arrive au 5ème kilomètre et on passe l'étang du coupe gorge. C'était plus joli au semi du Perray en Yvelines car on passait devant cet étang mais il y avait du soleil... Une petite côte après l'étang.
 Attention aux cannes à pêche des pêcheurs! Nous sommes toujours dans la forêt. On arrive au 7ème... qu'est ce qu'il fait chaud! Je cherche un peu à remonter mes manches. Je les redescendrai peu de temps après avec la pluie... Il commence à pleuvoir. On sort de la forêt au 13ème, on passe dans des lotissements. Puis on arrive dans la plaine et là ça souffle... ça souffle... Je fais l'effort pour rattraper un petit groupe et m'abriter derrière eux. J'attends qu'on ait le vent dans le dos et je reprends mon rythme et je les double. On passe devant un rond point où il y a une trentaine de bagnoles bloquées : ils font tous la tronche dans leur voiture sauf une dame qui klaxonne pour nous encourager avec ses petits aux fenêtres qui tapent des mains. On rerentre dans la forêt. On est au 16ème kilo, il pleut de plus en plus. Il y a plein de flaques d'eau... tant pis je passe dedans et vais salir mes chaussures... Oh on repasse devant un étang!
Mais là c'est triste comme paysage avec la pluie. On arrive au 18ème kilo : on monte un long faux plat, je m'accroche. Je passe le 19ème on ressort de la forêt. Faux plat descendant, je déroule. On arrive dans des lotissements. J'accélère. Flamme rouge : dernier kilo! Je vois un virage à droite et suppose qu'ensuite c'est l'arrivée. Je sens que je me fais remonter dans mon dos. Je décide de sprinter. Je passe le virage, mince il reste 300m et l'autre qui me colle! Il me remonte... Il est sur mon côté droit... Faut que je tienne jusqu'aux derniers 50m et ensuite j'en remettrai une couche... On double plein de monde... 100m... Il est toujours là... Allez c'est maintenant! Crac j'accélère encore un peu plus... il a craqué... je redouble encore des gens... ligne d'arrivée! Délivrance! Je regarde mon cardio : j'étais à 20 km/h! (ça en fera sourire quelques uns mais pour moi c'est un bon sprint!).
 
Je récupère sur les rambardes... Je regarde mon temps sur le cardio : 1h40m36s! Je suis super content, mon record était à 1h43! Super!
 
Je sors des sas : une barre de céréales et un demi pain au chocolat! Miam miam!
 
Je vois Thierry qui m'attend. Il a mis 1h40m14s. On va attendre l'arrivée de sandie. J'attends... Je vois Hervé qui passe... Je l'encourage... J'attends... Le temps défile... La voilà... Oulàlà elle a la tête des mauvais jours... Elle court à côté d'un gars, je crie "allez tu vas le bouffer au sprint! Tu me sors le 100m de ta vie!". Et là j'hallucine : c'est le mec qui démarre et dépose Sandie! La prochaine fois, je me tairais. Elle passe la ligne. Je cours pour aller la retrouver. Je la vois se consoler avec le pain au chocolat : "j'ai eu une pointe de côté du 7ème au 18ème...". Mais elle a tout de même battu son record en faisant 1h54m56s, elle améliore de 30s.
On va prendre une boisson chaude. Et au retour on croise Jean-Luc (Vernois). On a mis du temps à le reconnaitre, il était sous un k-way avec capuche, on aurait cru "scream". Il nous dit qu'il est dans les 1h30m.
On ne discute malheureusement pas longtemps car je commence à avoir très froid. Sandie, elle, tranquillement, sort son coupe vent de son camelbak et le met...
 
On retourne à la voiture. Thierry nous explique qu'auparavant il était à la caisse d'épargne et que la section course à pied était très riche là bas... Chaque année une caisse régionale organise un semi et un marathon pour les coureurs de la caisse d'épargne. Et qu'ensuite (et là c'est la meilleure...), il y a un repas d'organisé avec réception... Une année, c'était la caisse du Nord Pas de Calais et ils avaient fait la réception sur un bateau qui faisait Calais-Douvres (Gilles, t'es encore là?)...
 
Voilà pour le semi de Rambouillet!
 
Mercredi soir, je rentre à la maison : deux grandes enveloppes dans la boîte aux lettres. Le club de Rambouillet nous a envoyé "le courrier des Yvelines", ainsi on a pu avoir tous les résultats et le résumé de la course : sympa!
 
Conclusion :
+ beaucoup moins de monde qu'à Paris
+ parcours agréable (si le beau temps est là)
+ parcours assez roulant mais pas tout plat
+ de nombreux ravitaillements (4 ravitaillements : 5ème, 9ème, 13ème et 18ème)
- pas de tapis pour avoir le temps réel
- parties dégagées avec du vent
- Philippe JOUEL ne l'a pas fait cette année
 
> Faites du fractionné! En un an de temps, j'ai gagné 10 min sur semi! Ou alors courrez avec Philippe (Jouel), mon coach, car depuis que je cours avec lui et qu'il m'emmène sur ses fractionnés, je progresse.
 
Sandie & Matthieu (S&M pour les intimes)


12/03/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 63 autres membres