UASG ATHLETISME

UASG ATHLETISME

Un petit CR du semi marathon "vert" ce WE le 06/11/11 par Pierre B

Dimanche reprise de la compétition avec le semi marathon de l’allée royale (http://www.course-allee-royale.com/). Cela se passe entre Villepreux et Fontenay le Fleury dans la plaine de Versailles. Soit à deux pas de la maison. Une belle opportunité de varier le programme du jogging dominical.

Je me suis donc inscrit pour cette course de rentrée histoire de faire un test sur la distance et de porter le dossard histoire de pousser un peu mes limites.

Record à battre: 1h36. La barre est haute. Surtout sur ce type de parcours dit “vert”. 90% de chemins et 10% seulement de bitume. Pas plat du tout. Pas les conditions idéales pour faire un temps. Mon objectif : 1h35min. Soit 4 minutes 30 secondes du kilo(mètre). Rapide mais possible. A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire… bla bla bla…

Les conditions météo sont clés : si trop pluvieux et humide, gadoue assurée, peu d’appuis donc plutôt galère et beaucoup plus éprouvant pour les muscles. Heureusement ce dimanche matin, pas de pluie, seulement quelques nuages. Le terrain ne sera donc pas injouable. Seulement un peu chargé par les précipitations de la semaine.

Dossard 12 et je croise  la rue de l’Aveyron. Signes du destin? Cela m’aidera à tenir dans les moments difficiles de penser à toute la famille aveyronnaise. Aller, au boulot, il est temps de s’élancer.

 

Au départ, un peu plus de 250 coureurs. Température idéale. Je me positionne sur la ligne de départ au premier rang histoire d’être sur la photo du canard local hi hi hi et de partir sur un rythme élevé.

Nous faisons 500 mètres dans Villepreux avant de partir sur les chemins de la plaine. Pour la première fois j’arrive à apercevoir la tête de course sur presque 1km. Cela fait bizarre de se dire qu’il y a une tête de course. Car pour mon cas, le classement importe peu. Seul le temps compte. Mais au bout de 5 minutes les premiers sont déjà loin. Retour sur terre.

Je me cale sur du 4.20 – 4.30 du kilo. Un peu rapide pour moi, et lent pour les autres concurrents car je me fais doubler gentiment sur les 2 premiers kms. Puis tout se stabilise. j’assure le 4.30 sur les 5 premiers km en me disant qu’il faut au minimum tenir jusqu’au 10km sur ce rythme. La fameuse allée royale se passe bien. Genre ligne droite vallonnée au milieu des champs. Au bout, le château de Versailles. L’aide du Garmin est précieuse pour maintenir une vitesse donnée. Un grand merci à Thieum de m’avoir prêté son 310XT en attendant que le père noël m’apporte un beau 910. hé hé hé.

Bon an mal an, je me pose sur le rythme des 4.30 et arrive à le conserver sans me mettre dans le rouge. Le plan fonctionne donc. Ravitaillement rapide au 6ième. 2 gorgées d’eau. Passage sous l’A12 dans les temps et à l’heure de course j’ai déjà passé le 13ième km. Ca sent bon! Les positions ne bougent plus depuis longtemps autour de moi. Chacun essaie de coller le coureur devant. Ni plus ni moins.

Quelques petites surprises sur le chemin en particulier le saut de “cabri” au dessus des barrières anti caravanes sous l’A12 (on se croirait en 3000m steeple hi hi hi), la montée près de la ferme des moulineaux bien casse patte, le vent pleine poire sur certaines sections de la plaine de Versailles. Cela donne un coté “authentique” à cette course verte et rappelle à l’ordre quand on se sent trop bien. Heureusement que je connais un peu le coin, cela permet de mieux digérer la pilule et de ne pas me faire trop surprendre.

Au 15ième, je longe presque notre maison de Noisy le Roi. Il ne reste que 6km et je suis toujours dans les temps. La motivation redouble mais les jambes commencent à piquer. Plus d’explosivité, début de lourdeur et douleurs. Pas le moment de baisser les bras ou de se croiser les jambes ha ha ha. Ce qui rassure est de voir que les autres concurrents sont moins fringants aussi.

Grosse descente le long du golf de Saint Nom la Bretèche au 18ième. J’envoie du lourd et en profite pour doubler 2 coureurs au pied de Villepreux. Mais ce qui devait arriver arriva : il faut remonter au 20ième… Je consulte le Garmin, ça s’annonce toujours très bien. Impossible de lâcher maintenant. Le chrono est propre et il doit le rester. Je tiens mon temps et ne veux surtout pas le laisser s’échapper. Je passe ces 250 mètres de montée dans le rouge vif. Une bénévole indique au sommet de la côte le bon endroit pour relancer. Merci, je prends et envoie la sauce sur les dernières centaines de mètres. Une ultime bosse à franchir, genre talus casse patte et j’entends la voix du speaker qui commente les arrivées. Il annonce la première féminine juste devant moi.

Il repère le maillot Sociéte Générale et m’encourage à finir au taquet. Sympa!

Je coupe le chrono : 1h34min! Record battu! Joie immense. J’ai tout donné et ça a payé! Au classement je termine 28ième sur 266, 16ième dans ma catégorie aka les seniors.

Une bouteille d’eau, barre céréale aux pommes et retour maison avec la banane des gens heureux!

La sieste s’annonce grandiose cette aprèm hé hé hé

Je vous encourage à faire cette course atypique. Pas un semi comme les autres, pas un trail, une course verte quoi!

A l’année prochaine pour de nouvelles aventures!

Prochaines étapes, le semi de Boulogne dans 15 jours puis les 16kms de Garches fin Novembre.

Pierre!



08/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 63 autres membres