UASG ATHLETISME

UASG ATHLETISME

CR de la Course du Château de Vincennes le 12/06/2011 par Stéphanie

Course du Château de Vincennes – 10km - 12/06/2011

 

Que faire après mes 70km du WE dernier ? Et si je faisais un 10km pour le fun ?!!! Je me décide à m’inscrire jeudi, à 1/2h de la clôture des inscriptions.

Pas de prépa pour le 10km, pas vraiment remise de l’Oxygene Challenge, mais un peu de vitesse sur route, ça va changer. En plus je vais revoir plein de gens que je connais, ça va être sympa.

 

7h30, debout ! Petit déj normal lait/pain, pas de gâteau sport cette fois-ci. Sur 10km, pas la peine.

 

9h, arrivés à Vincennes, on fait la queue pour récupérer les dossard. 1405. Et bonne surprise, enfin un tee-shirt à ma taille. Bon, jaune fluo, mais à ma taille ! On s’échauffe vite fait et on va au départ. Seb est sensé faire mon lèvre, mais on n’est pas dans le même sas. Je reste dans le mien, de toutes façons il devrait me rattraper, et je m’accrocherais à lui à ce moment là.

Mon record étant de 46’27, j’aimerais bien faire 46’ et en rêve 45’. Mais vu ma fatigue et ma non-prépa, ça va être difficile. Je me suis marquée mes temps de passage sur le bras pour 46’ et 45’, on verra bien. Il ne faudrait juste pas que je dépasse les 50’ !

 

10h, top départ. Je suis assez devant dans le sas vert, et ça part vite. Je me laisse embarquer par le flot.

Je ne vois pas le km1.

Au km2, je passe en 8’30, donc 30s d’avance sur un objectif de 45’. Waouh, si je pouvais tenir … Ca me fait du 4’15 au km, c’est peut-être un peu trop rapide tout de même pour tenir ce rythme jusqu’au bout. Seb ne m’a toujours pas rattrapée.

Km3, 12’45. Toujours 4’15 au km. Mais je commence à avoir mal aux jambes, les jambes lourdes qui flageolent. La galère commence … Un mec est par terre. Un grand black, une crise cardiaque il paraît. D’autres coureurs se sont arrêtés, mais il est face contre terre et ne bouge pas. Les pompiers vont mettre 1/2h à arriver, au final je ne sais pas ce qu’il est devenu.

Km4, 17’10. Ouh là, j’ai bien ralenti ! 10s de plus au km !!! J’ai les jambes vraiment lourdes, j’ai trop envie d’arrêter. Mais il faut que je continue, au pire je finirai en marchant. Je ralentis, mais j’essaie de garder un bon rythme, mais je galère vraiment. Le parcours semble descendre, ça devrait aller mieux. Mais j’ai mal à une épaule, je ne sais pas comment je me débrouille, j’ai souvent mal aux épaules en courant. Pourtant là, je n’ai pas de sac.

Km5, ravito, j’attrape un verre d’eau, je bois une gorgée, et je trouve le moyen d’avaler de travers et de chopper un point de côté ! Je sais pourtant qu’à chaque fois que je tente de boire, je m’étouffe ou alors je choppe un point de côté à cause du changement de rythme et de respiration, mais je m’entête à boire quand même !

Km6, je ne m’en souviens plus !

Km7, 30’30. Maintenant, je suis en 4’30 au km, ce que je prévoyais dans mon objectif 45’. Mais comme j’ai gagné du temps au début, j’ai 1mn d’avance. Un mec me parle et me donne un point de côté ! « elle est pas là Steffie ? » « euh … j’en sais rien ». « tu vises combien, 42’ ? » « euh … plutôt 45’ ». « Allez, bonne course ». « Merci ». Un point de côté, mais ça m’a occupé quelques minutes, et ça fait toujours plaisir des encouragements. Je ne vois toujours pas Seb.

Km8, 35’, toujours 1mn d’avance. Allez, plus que 2km, faut que je tienne jusqu’au bout. Mais après le point de côté, j’ai mal à un point dans le dos. C’est assez bizarre comme douleur et violent. Je m’appuie dessus, mais ça ne passe pas.

Km9, 39’30, plus qu’1km. Alleeeeeeez, faut tout donner, c’est la fin. Mais je n’ai plus de force, je peine à respirer, j’ai les jambes lourdes. J’entends de la musique, ça sent la fin. J’aperçois le château, on se rapproche. Cédric me double et m’encourage, ça fait plaisir. Puis j’entends « Allez Stéphanie ». Et je vois Julien qui est venu nous encourager. Alors ça ça me fait trèèèèèèèès plaisir, et ça me booste. C’est vraiment génial de voir que des gens se lèvent le dimanche matin pour venir encourager les copains. Merci Julien ! Une dernière montée, et go. Dernière ligne droite avant le château, puis on passe dans la cour, le tapis rouge, la grande classe, et l’arche d’arrivée. Biiiiiiiip, enfin arrivée. En … 43’54 !!! Incroyable, même en rêve je ne pensais pas courir si vite. Si je faisais une prépa 10km, je pourrais peut-être viser les 40’ ! Ca me fait 13,67 km/h. Quand je pense qu’il y a 6 mois, ma VMA était à 14. Et qu’il y a un an je mettais 53’ pour faire 10km …

On nous donne une énorme médaille, celle-là je l’ai bien méritée !

 

Je vois Séb à la fin, qui a mis 43’57. Donc comme moi, mais on a dû courir à quelques mètres d’écart toute la course, c’est dommage. Alors qu’il me disait qu’il irait trop vite pour moi, que je ne pourrais pas suivre ! Et il me dit « je ne pensais pas que tu avais tant progressé ». Ca me fait plaisir !

 

Quelques étirements, et on rejoint les autres pour aller boire un verre. Très bonne ambiance !

 

Résultats :

-         43’54 soit 13.67 km/h

-         22ème SEF sur 528 (soit 4%)

-         632ème sur 3268 (soit 20%)



14/06/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 63 autres membres