UASG ATHLETISME

UASG ATHLETISME

CR GTL le 27/05/12 par Céline D

Le grand Trail du Limousin un dimanche 27/05/2012…

 

ET voilà levé 5h45…petit dej avalé dans la gite où je loge à 30' d'Ambazac…aller on y va, Camel complet, lunettes, casquettes, manchons, Kway, booster bref j'essaye de penser à tout avant de partir car la pas le choix 65km ca s'improvise pas

Le soleil est là alors que l'orage avait été annoncé la veille au soir…route seche tiens donc…et pas de nuage à l'horizon et même pas trop frais …

 

Arrivée à Ambazac avec mes 3 acolytes qui m'accompagnent pour mon 1er Ultra…

7h30 nous voila dans le village des Gendarmes et voleurs de temps, Dominique Chauvelier au micro donne les dernières indications, j'observe tous ces traileurs, ces teams qui te mettent la pression …oui dans ces cas l'habille fait le moine ou du moins le traileur « merde il a  des bâtons lui pas moi », « oh tu as vu elle ca à l'air d'une pro » fait ch…

 

Bref tous ces petits trucs qui font qu'on balise un peu plus avant de prendre le départ…et je mets quoi ?? Les manchons pour le moment son supportable, j'observe les autres ils n'en on pas, bon en tous cas le K-way pas la peine mais on le laisse dans Kmel vu que pluie annoncée….on verra bien je suis plus a 300g près vu le poids de mon sac

Et oui dans le sac j'ai de quoi manger, boire,  pdt 65km normalement et de changer les gourdes aux 2 ravit prévus

dernière photo avant de partir le sourir est la…pour moi (en rose !!)

 

8h00 départ donné, il fait chaud et la je regrette déjà les manchons ;-( donc 1km d'herbe me suffisent à me décider de les abandonner et je guette le sac de mon collègue …ni vu ni connue je lui glisse dans la poche pour me délester de ces instruments perturbateurs.

C'est parti voila les voleurs qui s'échappent au rythme des encouragements d'une foule déjà importante et donc matinale super sympa !

Et le parcours déroule dès le début plutôt plaisant pour se mettre en jambe et donc se réchauffer…ca fait du bien ! Rythme plus ou moins soutenu puisque ces 10ers km je vais les faire en 55' alors que bizarrement je les vies très mal … pas de sensations dans la jambes gauche depuis le départ et ce jusqu' au 10eme… merde je commence à douter et me dire que je vais abandonner comment faire 65km quand on a des fourmis dans la jambes ? Mon binôme me rassure et me dit « tu as mal ? » bha non je sens rien « donc c'est bon avance ca va passer »

Je décide de baisser les booster je crois que booster et chaleur pour moi ca  le fait pas

Pourtant les autres en portent …re M**** et puis finalement les sensations reviennent après avoir marché la 1ere côte, par contre impossible d'avaler quoi que ce soit et pourtant ca fait + d'une heure que je cours

Je me souviens des recommandations «  mange régulièrement toutes les heures pour éviter les trous noirs » oui OK mais là ca ne  passe pas …     

 

Le sourire est revenu !!

 

J'ai réussi à prendre mon 1er  Moelleux amande d'Effinov seule chose que je peux manger sur les courses sans être écœurée et c'est trop bon surtout !

Et la je suis libérée d'un poids et retrouve toutes les sensations, la confiance, l'envie je galope et mon binôme qui me rappelle « bon c'est pas pcq tu as retrouvé tes jambes de gazelle qu'il faut t'emballer » ah oui c'est vrai RE –RE M*** mais je me sens bien et puis l'exitation du 1er ultra me fait m'emballer mais comme je dirais moi-même si bien « t'emballe pas mon petit chat »

Allez on approche le 1er ravit du 20eme apres des bonnes montées >> je recharge gourde avec boisson Effinov, Kamel en eau, mange des tucs et prends 2 verres de coca qui passent super bien !!

Je vis tout le monde qui prend son temps, se change, vois leur proche, je suis avec mes 3 acolytes je retrouve ma copine qui font en larme et me dit « je panique » mais pourquoi ?? Je la rassure et la réconforte et hop moi je ne pense pas à moi et finalement me fait repartir sereine !!

Mais du coup on repart et la on commence a bien comprendre le trail du limousin « tu crois que tu vas descendre bha non tu montes tu montes et sinon bha tu montes »

Punaise on est parti pour 20 km de montées intenses même avec des cordes ! (tiens ca me rappel les templiers ca)

Bon aller ya des descentes sympa où je m'éclate bien, faut dire que la je dépasse pleins de mecs qui me disent « ca va c'est pépère pour toi » bha oui faut bien avoir un avantage d'être légère ! J'en ch***dans les côtes alors bon je me venge !

Enchainements de côtes et descentes qui font passer les km….

On croise des habitants dans les villages, on s'arrête aux points d'eau, je m'asperge car il fait chaud : avant bras, nuque jambes un régal cette douche en plein air …des regards avec des gens inconnus mais qui te disent « aller c'est super »

 

Je commence à sentir mon genou droit me titiller et forcement je me focalise sur ca…

Le 40eme km approche et donc le 2eme ravit heureusement car j'ai des cailloux pleins les chaussures à la suite de la traversée d'un petit ruisseau  qqles KM avant…

 

Je recharge pareil qu'au 1er ravit mais là le genou est vraiment douloureux

Je demande à la crois rouge des bombes de glace mais non ils n'en ont pas et me proposent une poche de glace « qu'est ce que vous voulez que j'en fasse je ne vais pas courir avec ? »

Bon je mange des TUCS…bha oui ya que ca en salé (gros point négatif de cet ultra, rien d'autres que tucs, barres de céréales hyper sucrée, organe et banane) bon un peu de coca « bha non ya plus ma ptite dame » ok super

Je mange des tucs et un verre d'eau. Je remplis mes gourdes d'effinov  et on repart sur une côte… et la ¾ minutes après être partie je me sens mal, pas de force, des étoiles, j'ai chaud bref que se passe-t-il je n'ai plus la force ni même l'envie de parler, mon binôme le vois il me parle me change les idées mais ne parle pas j'ai juste la force de râler « y avait même pas de coca pour le coup de fouet !!»  Un mec m'entends et confirme que le ravit a été mal géré et light que c'est pas digne d'un ultra et nous raconte ses ultras (UTMB, Réunion etc) et me parle du rougail saucisse de la Réunion (course dont je rêve) je commence a verser des larmes et dire ca va pas j'ai plus la niaque, je suis faible et la je me dis bha oui Céline ta bouffé des tucs et sinon ? ah oui tu as fait ta blonde !! Je me force donc pour un Gel energix, psychologique ou pas je retrouve la force de courir mais le genou tire… on en est à 45km encore 20 >>>>>>> comment faire pour tenir ? Serre les dents miss ca va aller !

Je me souviens des conseils de Greg, Gilles = je bois, je bois et pense a eux, les sms que je reçois depuis 8h le matin font du bien « on croit en toi » « aller Cé ca va le faire » ca fait du bien et je pense à autre chose observe et surtout écoute mon binôme parler avec le Réunionnais (je l'ai surnommé ainsi) ca parle de point UTMB, de courses, de trou noir etc…

Je me mets dans ma bulle et pense à mettre un pied devant l'autre et pense au finish que rien n'est impossible dur de gérer la qd même suis-je faite pour ca ?

Mon autre binôme me dit « bha oui c'est vrai pourquoi tu fais ce sport ? tu es nulle ? et puis tu devrais faire une régime aussi tu n'avances pas » >> je décroche u sourire aller Cé tu peux le faire , il me serre la main pour me donner de l'énergie ca marche..

On enchaine encore des côtes des côtes et des…COTES je n'en peux plus mais a vrai dire je préfère car les descentes deviennent quasi impossible tellement le genou tire impossible de le plier …ah un point d'eau je m'asperge le genou car l'eau est bien fraîche, je réclame cette fameuse poche de glace et la un traileur vient me voir et me dit j'aide la crème Biofreeze si tu veux et malgré les 50 km j'ai encore de la galanterie, le voilà qu'il s'agenouille et me masse les genoux …du BONHEUR ca m'anesthésie tout ca ! ya que sur les trail pour avoir cette ambiance du public, mais aussi cette entraide…unique

Je repars et je ne sens plus trop le genou, j'arrive même à encourager d'autres mecs que je double et qui commence à lâcher !

Ca les fait sourire et donc moi aussi !

Mon binôme me rassure encore et tjs que ca va le faire qu'on y est presque il est super heureux et ca se sent et ca fait du bien ais du coup m'en veux de le retarder…ce pourquoi je serres encore plus les dents pour ne pas sentir le genou et surtout pour recourir à des endroits où lui-même ne pensais pas que je courrais encore…les km défilent et voila 55km …60

Au 62 un ravit surprise avec du COCA ouf !!! Entre temps j'ai réussi à avaler moelleux amande et barre salées au Bretzel …j'envoie un sms « 62 » à une fille de l'équipe qui me dit « aller c'est énorme ce que tu fais tu y es presque !!!!!! » je réponds « dur » je sens que le genou ne veux plus bouger ehhhh M**** pourquoi ???? pas maintenant ? et la on se tape une côte …la pire de tout le trail je crois ou mon binôme me dis « Cé ne lève pas les yeux » ah oui put*** elle est hard la … 25%  de côte à ce niveau c'est pas cool mais on se la fait

Mais du coup 45' pour faire 3km de quoi inquiéter les membres de l'équipe qui attendent

Aller 64 … ca sent bon la j'entends un énorme « ALLER CELINE » voila mon collègue du marathon de Barcelone qui est la tout frais et déjà remis de ses 32 km (normal il attend depuis des heures !!) « aller 500m et après tu as les marches » les autres sont la haut

OK OK on m'avait dit que la fin serait belle mais la à ce point…

Un foule dans les marches qui hurlent ton nom, te tape sur les épaules pour te dire tu es une championne c'est énorme, les larmes coulent, mes 2 binômes idem, les frissons m'emplissent, j'ai le sourire jusqu' aux oreilles c'est du bonheur cette joie on se sent champion et moi je ne réalise pas trop que ca fait 65 km que l'on court et 9h45…

Je vois les filles de mon équipe qui me sautent dessus « vas y ma puce c'est énorme ce que tu viens de faire » et la mes 2 binômes me prennent par la main pour aller sur ce tapi rouge je vois le chrono ca y est on y est…c'est BEAU j'en ai encore des frissons en le racontant

On est finisher de cet ULTRA de mon 1er ultra…

Un ENORME MERCI à Grég pour sa prépa qui m'a fait donc réussir ce 1er ultra, son écoute, sa présence après chaque séance, même loin tu étais  la à chaque moment et ca ça n'a pas de prix

Coach TU ES TOP !!!

Merci à Anthony Berthou d'Effinov pour ses gâteaux et boissons, ses conseils son aide et son soutien pdt la course

Merci à Gilles pour les recommandations de dernière minutes et sa présence aussi

Merci à mes binômes de course qui m'ont fait aller jusqu' au bout  >> JC , Patrice je vous aime !!

Françoise je t'aime tu es incroyable et ta main qui se glisse dans la mienne pour me dire Cé ca va le faire vaut de l'or !!

Merci au soutien de ma Team qui a toujours cru en moi qd moi-même je disais que je n'y arriverai pas

De vos messages tout au long des 65km , de vos sourires, de votre présence, de votre soutien et ce que vous êtes !! bravo pour vos 32 km à vous car vous avez été vite !! Trop vie du coup vous nous avez attendus longtemps !!

Merci à tous de votre soutien et vos messages ca fait un bien fou

Et me voila ULTRA traileuse !!!!



04/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 63 autres membres